navigation

Retour sur LIFT07 – Premier jour 16 février, 2007

Posté par quentin dans : Blogging,Communautés Virtuelles,Entreprenariat , trackback

La semaine dernière j’ai eu la chance et le plaisir de participer à la conférence LIFT 2007. 3 jours de présentations, rencontres et découvertes, avec pour sur des hauts et des bas, mais globalement une expérience très enrichissante.

Le premier jour était dédié à des « workshops », ou les participants, réunis en groupes de 30-40 personnes, réfléchissaient autour d’un sujet. Les 2 workshops auxquels j’ai participé, « DIY monitoring and evaluation » et « Legal issues and perspectives », furent tous deux intéressants à divers degrés. Le premier m’a surtout intéressé car c’est mon propre projet qui a été choisi comme cas pratique de discussion par un certain nombre de participants. C’est toujours bon d’avoir du feedback de personnes ayant un oeil complètement nouveau sur un service ou un concept. Le second, très orienté vers les aspects juridique, était particulièrement intéressant pour moi dans le contexte ou ma société permet à des utilisateurs de s’exprimer librement. Ou sont les limites dans cette liberté d’expression, et qui est responsable lorsqu’elle est enfreinte ? En somme, la législation est assez floue. L’hébergeur est tenu de prendre une action lorsqu’on lui signale un contenu frauduleux ou à caractère diffamatoire pour terminer la diffusion de ce contenu. Mais la ou le bas blesse, c’est que rien ne dit comment l’hébergeur du service peut apprécier le caractère frauduleux d’un article. En effet, la limite entre un commentaire de consommateur mécontent et de la diffamation est souvent assez floue, est-ce donc à l’hébergeur du service de décider ou elle se trouve ? Si je me mets à fermer tous les blogs incriminés (environ 1 plainte par semaine), je vais à l’encontre de l’un des objectifs du site qui est de permettre aux utilisateurs de s’exprimer librement, d’autant que certaines plaintes sont clairement non fondées. En revanche pour beaucoup de plaintes, je me retrouve dans une situation ou juger du caractère diffamatoire d’un article est franchement difficile sans aller vraiment dans les détails, et mon rôle en tant qu’hébergeur n’est pas de faire l’inspecteur de police ou le procureur général.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Le Web Rémunéré |
les codes pokemon |
........l'univers de TINTIN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nateeve05.blogee.com
| BOUCHEKFA
| riadsfes